Décès de notre secrétaire général Pierre Gouffault le 20 décembre 2009

 

 

 

 

En ce camp de Sachsenhausen et dans ses nombreux Kommandos extérieurs, des milliers et des milliers de déportés français, mêlés aux détenus de vingt nationalités, eurent à subir le dur régime concentrationnaire. Cent mille déportés, pour le moins, y trouvèrent la mort. Ceux qui en revinrent portent en eux la mémoire d'une expérience humaine et inhumaine, du pire au meilleur, d'une incroyable richesse.
L'amicale d'Oranienburg-Sachsenhausen, née en 1945, après la libération a tout d'abord par un esprit de solidarité, aidée les familles de disparus et des survivants.
Puis les années suivantes, dans un ouvrage appelé "SACHSO", 300 rescapés ont raconté la vie des Français dans ce camp.
Toute ses périodes ont marqué profondément notre travail, Aide, Solidarité, Souvenir et Histoire, c'est pour l'Amicale notre but, un devoir de mémoire pour les générations futures.
L'arrivée à la direction du Mémorial de Mr le Dr MORSCH, historien de la deuxième génération a prouvé sa volonté de réhabiliter Sachsenhausen dans le respect de son authenticité historique avec le souci de démontrer le rôle qu'il a joué dans le système concentrationnaire nazi.
Le travail qu'il a réalisé a, sans aucun doute, stimulé notre énergie, renforcé notre motivation, tant il vrai que notre mutuelle collaboration est indispensable pour atteindre notre but commun.
Comme il est indéniable que nous devons nous tourner vers la "deuxième génération", qui demain aura comme mission d'assurer la pérennité de Sachsenhausen.
A Bayonne, notre congrès va donner un nouvel élan à notre Amicale. Internet, multimédia, cédérom, etc, etc, hier mots inconnus, aujourd'hui étonnants serviteurs de la connaissance.
Remarquablement utilisés par ceux qui dans le futur prendront nos destinées, nous pourrons avec certitude leur accorder notre confiance et leur témoigner notre gratitude de préparer l'avenir en nous laissant la satisfaction du devoir accompli.

Pierre GOUFFAULT

É